Les Pensées de Queenyy

Les Pensées de Queenyy : Aimer ?

                                          Aimer ? Moi, cela m’est arrivée qu’une fois.

Quand je dis aimer, c’est se sentir revivre dans le regard de l’autre, sentir son cœur battre à vive allure, perdre ses moyens dès qu’il s’approche de toi, ne plus rien contrôler, avoir des papillons dans le ventre dès que tu entends le son de sa voix. Voir sa vie entière à travers l’autre, être insensible aux dires des autres du moment qu’il dit que ce n’est pas vrai.

Cet amour là, oh oui, je l’ai ressenti. Cet amour m’a consumé, il m’a détruit, fait perdre pied, fait tout perdre. 

Au départ, je n’y croyais pas. Je me disais que ça n’était qu’un jeu mais il m’a fait croire que j’étais importante, que je comptais, que j’étais intéressante.

Moi au bout d’un moment, j’me suis dit : « Queenyy arrête de vouloir tout contrôler, ça va aller « . Je n’aurais pas dû.

En temps normal, dès que je sens que je suis en train de vaciller, je quitte le navire immédiatement. Je ne laisse pas le temps à un seul homme de rentrer dans mon cœur, je contrôle tout en permanence mais là je n’ai rien contrôler et pour ça, je m’en veux énormément.

J’ai réellement cru qu’il s’intéressait à moi.

J’ai réellement cru qu’il était sincère.

J’ai réellement cru qu’il était différent.

J’ai réellement cru que c’était la réalité.

Quand j’y repense, j’me dis que tout était calculé.

J’me dis que depuis le début, il savait ce qu’il voulait.

Je me dis qu’il s’est servi de moi.

Je ne lui ai jamais dit « Je t’aime » mais je peux vous dire que pour l’aimer je l’ai aimé à en perdre la tête.

J’ai eu du mal à m’en remettre et d’ailleurs la plaie est toujours ouverte dans mon petit cœur.

Petit cœur anesthésié, petit cœur blessé, petit cœur brisé.

Ce n’est pas que mon cœur qui a été brisé mais toute ma personne entière.

Psychologiquement parlant, la reconstruction est très longue et très complexe.

Sentimentalement parlant, il va me falloir des années, je pense pour pouvoir ouvrir mon cœur à quelqu’un. Peut-être que je n’y arriverai jamais qui sait ?

Mon monde s’est effondré petit à petit.Cette personne que je pensais sincère et protecteur. Cette personne pour qui j’aurais décroché la lune, pour qui j’aurais pu tout donner. Il m’aurait dit : « on part loin », je serais partie, je ne me voyais qu’à travers lui.

Vous ne pouvez savoir quel a été mon désarroi d’apprendre qu’en réalité, je n’étais qu’une machine à billet, je n’étais qu’un objet. D’apprendre qu’il me dénigrait avec une facilité monstre avec tous ses amis.

Quel a été mon désarroi de voir sous mes yeux que me faire du mal ne lui posait aucun problème. Que pour lui s’amuser avec une fille que j’appréciais était une chose tout à fait normal, il ajoutait une conquête de plus.

J’en suis arrivée au point où je pensais que tout est de ma faute :

C’est de ma faute, s’il m’a traité comme ça.

C’est de ma faute, s’il m’a déconsidéré à ce point.

C’est de ma faute, s’il me rabaissait.

C’est de ma faute, s’il ne m’a jamais respecté.

C’est de ma faute, si cela n’a pas fonctionné.

Je l’ai aimé à en perdre la tête, je l’ai haï à en mourir.

L’amour et la haine s’entremêlent jusqu’au point où tu ne sais plus ce que tu ressens.

A l’heure actuelle, on va dire que ça va mieux mais sans plus. Mon cœur est toujours sous anesthésie et mon esprit se remet doucement mais surement de tout ça.

A la question : vais-je réussir à aimer de nouveau ? je ne sais quoi répondre à part que pour l’instant, j’ai juste besoin de me reconstruire loin de tout. En réalité, tout ce que je sais c’est que je ne le hais plus, c’est déjà ça.

Et je le répète, je n’écris pas pour vous mais pour moi. J’écris pour évacuer ce surplus de ressentiments et de souffrance qui remplit mon cœur. J’essaye juste d’aller mieux, de me reconstruire un environnement stable. Un environnement où je me sens juste bien.

C’est un processus que certains ne comprennent pas. Ce n’est pas grave un jour peut-être, ils comprendront.

Queenyy 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :