Be Proud

Aribelle : Une assurance sans faille

Les amis, vivez votre vie pour vous et non pour les autres. Ne vivez pas votre vie en fonction de ce que les gens pensent de vous. Si l'on vous critique par rapport à votre aspect physique; dîtes- vous ceci : "chacun son critère de beauté. La beauté est subjective"

  Holà, les amis!

On se retrouve aujourd’hui, pour une nouvelle rubrique totalement inédite. Une rubrique où vous êtes au centre de l’attention. Votre histoire, vos expériences, vos conseils ainsi que vos anecdotes seront les principaux acteurs de nos articles . Une rubrique où vous vous racontez, vous vous livrez totalement à nous pour montrer que votre histoire personnelle et aussi la nôtre . Vos expériences sont les nôtres, vos conseils nous aide à avancer. Cette rubrique vous appartient. Soyez acteurs de ce que vous lisez ! Vous allez nous partager vos petits secrets pour rendre la vie meilleure mais aussi vos doutes et névroses qui feront échos à certains d’entre nous. Cela permettra à tout un chacun de comprendre qu’il n’est pas seul.

Pour notre premier entretien, plongez-vous dans l’histoire de cette jeune femme qui nous raconte sa vie, retraçant son enfance, expliquant ses ambitions.  Elle nous s’explique également d’où elle puise cette assurance et cette confiance en elle sans faille .

Mon histoire, Mon remède : 

Bonjour à tous, 

Je me présente,  Aribelle, 21 ans ,étudiante en Fac de Droit. Vous m’direz le Droit c’est dure. Oui effectivement mais il suffit juste de s’accrocher en réalité. 

Pour plus tard, j’hésite entre notaire et avocat. J’n’arrive pas à me décider entre les deux parce qu’ils ont chacun quelque chose qui me plait. En ce qui concerne le métier d’avocat, c’est le fait de se battre pour la liberté de quelqu’un, de plaider pour la liberté des autres ainsi que d’être dans l’action, sur le terrain qui m’attire. Pour celui de notaire, c’est tout autre chose qui m’attire : le fait de glander parce qu’on ne va pas se mentir les notaires ne sortent quasiment pas de leur bureau. Bien sûr qu’ils travaillent mais bon c’est quand même un métier plus tranquille que celui d’avocat. 

Je n’ai pas eu de réels modèles dans ce domaine, si ce n’est mon grand-père. Mon grand-père qui était magistrat au Congo (Brazzaville) et travaillait entre Paris et le Congo. Le déclic vient plus de mon enfance et des jeux de rôle que l’on faisait ma petite sœur et moi. En effet, j’avais une liste de métiers que je voulais absolument exercer : Pour commencer, entre 12 et 17 ans, je voulais être chanteuse. Puis, entre 18 et 28-29,chanteuse, ensuite, de 30 à 40 ans, styliste. Par la suite, de 40 à 50 ans , avocate. Et pour le reste de ma vie écrivaine. Vous comprenez que le métier d’avocat à toujours été dans un coin de ma tête. Les séries comme Ally Mcbeal  ou encore Scandal mettant en scène des avocates au style différent mais tellement charismatique surtout Olivia Pope ( joué parKeri Washington) qui est une femme de pouvoir. Elle n’a pas besoin d’hommes qui dirigent sa vie, elle est totalement indépendante. L’indépendance de la femme est une chose très importante, il est inconcevable que je puisse un jour dépendre d’un homme. On a réussi tant bien que mal à obtenir une certaine égalité entre les hommes et les femmes, ce n’est pas pour dépendre d’eux au final. Bien sûr, je ne refuse pas les petites attentions mais je ne veux rien devoir à un homme. Chacun son argent, chacun ses affaires.

Dans dix ans, je me vois avocate. Je me vois en train de réussir professionnellement puisque niveau vie privée, c’est encore flou. J’mise surtout sur l’accomplissement de mes projets professionnelles. Avec ma sœur, on se projette beaucoup dans nos vies futurs avec nos appart’s tout ça. J’avoue que l’idée que je me fais de mon futur est un peu idéaliste mais why not. 

La famille est une chose importante mais il faut aussi réussir à s’en détacher. Personnellement, je ne supporte pas d’être trop « collé » à  ma famille, il me faut du temps pour moi. Pour que vous compreniez mieux, je vais vous expliquer ma relation avec mes sœurs. J’ai deux grandes sœurs dont une avec laquelle je réussis à m’entendre que lorsqu’elle est loin de moi sinon c’est impossible qu’on s’entende. Après, j’ai deux petites sœurs dont une avec qui j’ai deux ans d’écart. C’est d’ailleurs d’elle que je suis la plus proche, je lui dis quasiment tout,voire tout, c’est limite comme ma pote. 

On arrive au point crucial : La manière dont j’ai eu confiance en moi.

Tout a commencé lorsque j’étais petite, on me disait souvent que j’étais jolie. En grandissant, ce qui m’a beaucoup aidé, c’est de toujours réussir à avoir ce que je voulais dans n’importe quel domaine. Mon entourage m’a beaucoup aidé à cela également, ma famille surtout. Quand j’étais en primaire, ma couleur de peau devenait pour moi un complexe à cause des remarques désobligeantes que je recevais, j’en arrivais à me dire que j’aurais dû être plus claire. Ma mère lorsque je lui en ai parlé, elle m’a dit : « Plus jamais tu dis ça, tu as une très belle peau. Tu verras en grandissant, on va te le dire souvent ». Par la suite, lorsqu’on me critiquait sur ma peau, je ne m’en préoccupais plus puisque l’avis des gens ne comptait pas. En fait , ces personnes-là ne sont pas mes amis, tout ce que nous avons en commun c’est la même école. Ce qui veut dire qu’après dix-huit heures, on ne se revoit plus. Au final, qu’est-ce que j’en ai à faire de leur avis sur moi.  Mes amies aussi m’ont beaucoup aidé, elles me remettent toujours les pendules à l’heure lorsque je commence à me déconsidérer. Dans leurs paroles, il n’y a pas d’hypocrisie, la sincérité dans leur discours est palpable.

Pour résumé,ce qui m’a donné confiance en moi : ma personne puisque j’ai conscience que je suis belle, j’en ai la certitude. Quoi qu’on me dise, cela ne m’ébranle pas puisque j’en ai la conviction. Je sais que je suis belle donc aucune parole négative ne peut m’atteindre.

          Mon conseil : 

Les amis, vivez votre vie pour vous et non pour les autres. Ne vivez pas votre vie en fonction de ce que les gens pensent de vous. Si l’on vous critique par rapport à votre aspect physique; dîtes- vous ceci : « chacun son critère de beauté. La beauté est subjective ». La confiance en soi est primordiale puisque si vous n’avez pas confiance en vous, les gens ne pourront pas vous accepter. Ils vont se servir de vos faiblesses pour vous descendre et prendre le dessus sur vous. Ne montrez pas aux autres vos faiblesses, ne leurs donnez pas les armes pour vous déstabiliser. Vous pouvez prendre les conseils mais vérifiez toujours leur pertinence. Je le répète encore une fois : Vivez pour vous-même , recherchez votre propre approbation en priorité. 

Appel à témoin : 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :