Dans les Yeux de Mike

Encore une étoile ?

«Pour Ribery, qui va arriver devant Casillas, vas-y mon petit ! Il est dedans, il est dedans ! » ou encore « Pas ça Zinedine, pas ça Zinedine, pas aujourd’hui, pas maintenant, pas après tout ce que tu as fais … » Félicitations si vous avez les références.
Je termine cet article le lundi 25 mars 2019, cela fait donc onze ans que Thierry Gilardi est mort. Cet homme est celui qui m’a fait aimer le journalisme, il est la voix-off de mes tous premiers souvenirs foot. Cet homme fût le mentor de tous mes modèles dans ce milieu. Encore une fois, reposez en paix Monsieur Gilardi.


Bienvenue tout le monde, nous nous retrouvons pour ce nouveau numéro de #DansLesYeuxDeMike. Nous allons parler Champion’s League aujourd’hui. Les supporters de l’Olympique Lyonnais ainsi que ceux du Paris-Saint-Germain espèrent toujours voir leur équipe triompher sur la scène européenne. Vous l’aurez compris, je parle de l’UEFA Women Champion’s League. C’est parti.


Qu’est-ce que c’est ? Cette compétition est l’équivalent féminin de Ligue des Champions dont je parlais la semaine passée. Elle existe depuis 2001 et l’Olympique Lyonnais est l’équipe la plus titrée avec cinq trophées ainsi que le tenant du titre.
Mercredi et jeudi dernier se tenait la phase aller des quarts de finale. Lyon accueillait les allemandes de Wolfsburg. Les joueuses de la capitales, elles, se déplaçaient à Londres pour y affronter Chelsea.
Les tenantes du titre savaient à quoi s’attendre en recevant leurs homologues allemandes. En effet, les deux clubs se sont affrontés à six reprises. Deux défaites et un nul pour nos françaises.


La dernière confrontation fût lors de la finale remportée 1-4 par l’OL en 2018. La première mi-temps ressemblait à un récital tant les rhodanniennes étaient au-dessus. Puis le discours à la mi-temps a dû changer la donne. Ce fût un tout autre match. Des allemandes revanchardes et plus agressives. On pouvait presque penser que c’était déjà le match retour. Les efforts ont payé et elles ont marqué ce fameux but à l’extérieur. Score final 2-1.


Nos parisiennes, qui courent toujours après leur premier sacre, et ce après avoir perdu les finales de 2015 et 2017, allaient affronter Chelsea FC. Le club anglais n’a jamais fait figure de favori ni d’épouvantail dans cette compétition, mais reste tout de même un sérieux outsider. La Belgique sert depuis cet été d’exemple : avoir la possession ne signifie pas gagner. Les joueuses de Lutèce avaient 56% de possession de balle (ce qui signifie que sur les 90 minutes du match, elles ont eu la balle 56% du temps), plus de 100 passes de plus que leurs adversaires et 7% de plus concernant le nombre de passes réussies. Sauf que pour marquer, c’est simple, il faut tirer ! Et là-dessus, les anglaises ont clairement dominé. Il a y eu en tout 9 tirs dans le match, seulement trois ont été cadrés. Le PSG a tiré une seule et unique fois et a cadré ce tir, du coup le calcul est vite fait. Chelsea sur ce match c’est : deux tirs, deux cadrés, deux buts. Score final, 2-0.


Pour le match retour qui aura lieu au stade Jean Bouin, dans le XVIème arrondissement de Paris, les joueuses devront s’inspirer de ce qu’a fait Manchester United à leurs homologues masculins, même s’il est peu probable que les mêmes cadeaux leurs soient offerts. En tout cas, ce sera mercredi 27 mars à 19h, les places sont à un prix abordable donc je vous invite à vous y rendre.


L’équipe de Jean-Michel Aulas, elle, devra marquer rapidement pour pouvoir avoir la maîtrise totale de ce match. L’expérience du club dans ces rendez-vous devrait aider, le public allemand sera gonflé à bloc derrière son équipe. Attention à ne passer à côté d’aucun détail, la moindre erreur pourrait se payer cash et amener l’élimination des joueuses lyonnaises. N’oublions pas que si une équipe française gagne cette LDCF, il s’agira là de la meilleure promotion possible pour la coupe du monde Féminine, qui aura lieu cet été. Mais tu le sais déjà puisque tu as lu mon premier article là-dessus !


J’en profite pour vous parler du tournois « Le ballon de l’espoir » qui aura lieu ce jeudi 28 mars de 8h à 18h. C’est un tournoi de football qui est organisé par l’Unicef afin de sensibiliser les lycéens et lycéennes aux problèmes humanitaires en Afrique et ainsi débloquer des fonds pour mener à terme une action en Guinée-Bissau. L’entrée est gratuite, mais amener une pièce de un euro ou même un billet pour aider ces jeunes en Afrique peut être ta bonne action de la semaine. 39 rue Poliveau, 75005 Paris

En tout cas, c’est tout pour moi, allez le PSG, allez l’OL et allez la France !

Mike.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :