Dans les Yeux de Mike

Le règne

Cristiano Ronaldo & Lionel Messi sont deux des plus grands footballeurs de l’Histoire. J’ai voulu vous faire une chronique qui récapitulait leurs parcours respectifs la semaine dernière mais j’avais juste rédigé quatre pages rien que pour parler pour CR7. Cette semaine je vais essayer de faire la même chose mais en bien plus réduit. Désolé pour l’absence la semaine précédente, je vais essayer de me rattraper aujourd’hui.

La question qui déchaine les passions est celle-ci « Qui est le meilleur entre Léo Messi & Cristiano ? » Sincèrement, selon moi, la question n’aura jamais réellement de réponse du fait de l’absence de critères officiels pour les départager. Cependant, je vais essayer de les comparer sans pour autant chercher à répondre à LA question.

Commençons par leurs arrivées en professionnel. Cristiano est passé professionnel en 2002 au Sporting Club de Lisbonne tandis que son confrère argentin lui, est passé pro en 2004 au Fc Barcelone. Pour la petite anecdote, ce fameux contrat fût signé sur une serviette en papier lors d’un diner dans un restaurant de la ville. Le football est un sport collectif, donc pour réussir il faut savoir tirer le meilleur de chaque membre du groupe. Si l’on compare les effectifs dans lesquels ils évoluaient en 2004/2005, les deux étaient très bien entourés. L’un était le protégé de Ronaldinho, Deco, Giuly ou encore Samuel Eto’o et l’autre était en concurrence avec par exemple Louis Saha, Wayne Rooney, Diego Forlan, Ruud Van Nestelroy voire même l’actuel entraîneur du club, Ole Gunnar Solskjaer.

L’argentin possède une vision du jeu sans égal. Il ne mesure qu’un 1 mètre 68, par conséquent, son centre de gravité étant très bas, il est très difficile de le faire tomber. Lorsqu’il joue, le ballon semble comme aimanté à son pied gauche. Ses petits appuis lui donnent la possibilité d’effacer les défenseurs rien qu’avec une feinte de corps. Et puis étant donné qu’il a commencé comme ailier droit, il cherche la plus part du temps à croiser ses frappes au ras du poteau. En guise de comparaison, Philippe Coutinho, son co-équipier actuel, préfère lui enrouler dans la lucarne opposée. Si vous analysez le jeu du génie argentin, vous vous rendrez compte d’une chose, il ne regarde que deux fois les cages, une fois lors de sa prise de balle et la deuxième pour lorsqu’il compte armer sa frappe.

Cristiano lui a changé son style de jeu au fur et à mesure des années. Lorsqu’il évoluait en Angleterre, il aimait être excentré sur son aile gauche et partir dans une série de dribbles digne de feu FIFA Street pour conclure avec une frappe remplie de puissance. Il passe énormément de temps à la salle de sport. Il possède les aptitudes d’un sprinter professionnel, la détente d’un joueur de NBA en plus de son talent de footballeur.

      La plupart des records individuels dans le football sont soit détenus par l’un des deux, soit ils sont dans le top3. Cependant j’aimerai parler de l’année 2012 de nos deux protagonistes. L’année 2012 fût selon moi, l’apogée de Messi. Il termina l’année civile avec 91 buts, ce qui constitue un record et il n’y a qu’une vingtaine d’équipes à avoir marqué autant. Lors de cette année, il échouera avec son équipe en demi-finale de la Champion’s League face au futur vainqueur, Chelsea et ne gagne que la Coupe du Roi.

L’année 2016 a été quant à elle, la plus prolifique pour notre ami portugais. Il a pu enfin soulever un trophée majeur pour son pays, en France, contre la France, l’Euro. Compétition qu’il avait perdue en finale, à domicile en 2004. Il a remporté sa deuxième Ligue des Champions avec le Real Madrid, en battant comme deux ans auparavant l’Atletico Madrid. Il est aussi devenu : Meilleur buteur de l’Histoire de cette compétition, deuxième meilleur buteur de l’Histoire de la Liga (derrière Messi, « bah ouais logique »), joueur ayant le plus joué de matches pour le Portugal, joueur ayant joué le plus de matches en phase finale de l’Euro, premier joueur a marqué lors de 4 Euro de suite, meilleur passeur de la LDC, premier joueur à mettre 50 buts dans une année civile 6 ans de suite, joueur de l’UEFA 2015/2016 & évidemment Ballon d’Or.

      Un champion doit savoir gérer ses défaites et dans ce domaine-là, Messi est en deçà. Nous sommes au Portugal, lors de l’été 2004, l’Euro est organisé au pays. Le jeune numéro 18, Cristiano Ronaldo âgé de 19 ans, joue tous les matches de phase finale et arrive jusqu’à la finale. Il s’inclinera 0-1 face à la Grèce. La photo de lui entrain de pleurer à chaudes larmes fît le tour de la terre. Ses co-équipiers de l’époque diront qu’il s’est promis de ne pas arrêter le football tant qu’il n’aura rien gagné avec son pays. Résultat, 12 ans plus tard, nous Français furent en larmes tout l’été. Lors de l’année 2012, le Real Madrid qui court après sa dixième coupe d’Europe depuis 10 ans maintenant, affronte le Bayern Munich en demi-finale et tout s’est joué aux tirs au but. Cristiano, fait assez rare pour être souligné, a manqué son pénalty. Abattu par la déception, il n’a dit qu’une seule chose ce soir-là et à l’attention des supporters Merengues « Je suis venu pour la Champion’s et vous nous supportez sans faille. Je vous dois une finale. Je vous la donnerai. » Deux ans plus tard, il était en finale face à l’autre club de Madrid et à l’arrivée, il aura donné 4 Ligue des Champions au Real Madrid.

Messi tout gagné avec le FC Barcelone mais avec son pays, l’Argentine c’est bien plus compliqué. Lors de sa première sélection en 2005, il a été expulsé au bout de 47 secondes. Ensuite il a été élu meilleur jeune de la Copa America, bien que son pays se soit incliné 3-0 en finale face au Brésil. La Copa America, c’est l’équivalent de l’Euro, c’est une compétition continentale. Ceci dit, il a su rebondir et a pu gagner les Jeux Olympiques 2008. La comparaison entre lui et Diego Maradona, l’équivalent de Zidane en Argentine, se joue à un détail près : lui a gagné la Coupe du Monde 1986 tandis que Messi n’a jamais remporté ce trophée. C’est donc l’occasion de s’imposer en tant que meilleur joueur argentin de l’Histoire et mettre fin au débat, mais il perd cette finale de Coupe du Monde en 2014. Puis ce fût le même sort pour les finales de Copa America 2015 et 2016. Ce qui le poussa à prendre sa retraite internationale, acte qu’il révoqua par la suite avant d’en reprendre une autre qu’il révoquera encore.

Pour finir, parlons de l’extra-sportif. Le joueur de la Juventus jouît souvent d’une image d’égoïste, égocentrique et prétentieux. Le dernier point peut se comprendre étant donné qu’il s’est toujours auto-proclamé meilleur joueur du monde voire même de l’Histoire. Pour la petite info, seul Zidane est meilleur que Cr7 pour Cristiano Ronaldo, cependant malgré ses changements de clubs, il s’agit de quelqu’un de très loyal. Absolument toutes les personnes ayant partagé un vestiaire avec lui l’attestent. Il n’est jamais avare de conseils pour les plus jeunes et est très reconnaissant, Benzema peut en témoigner. Lionel Messi, jouît publiquement de l’exact opposé. Il n’a jamais prétendu être le meilleur et sa phrase la plus marquante est « Sans moi le Barca serait pareil, sans le Barca, je ne serai rien. ». Ceci dit, des rumeurs issues de ses anciens co-équipiers disent le contraire. Il choisirait qui aurait le droit de jouer ou non, un peu à l’instar de LeBron James. Des propos qui furent corroborés par feu Johann Cruyff, qui disait que « Messi est un tyran. Dès lors que Neymar arrivera, il faudra se débarrasser de Léo au plus vite, pour la progression de Neymar. » J’ai eu la chance de discuter avec Eric Abidal un jour, sur le plateau de BeIN Sports et je lui ai posé cette question « C’est vrai que Messi c’est un tyran ? » Il m’a répondu « Pas du tout ! Léo c’est quelqu’un de super timide, il parle presque jamais mais chambre beaucoup lorsqu’il est à l’aise. Regarde les pubs où il apparaît, est-ce que tu l’entends parler ? » Ce qui m’entraine sur le tout dernier point de mon dossier : le marketing.

L’un a toujours voulu être une superstar et le meilleur du monde tandis que l’autre voulait juste passer pro au FC Barcelone. Etre numéro 7 à Manchester c’est déjà énormément de pression et de lumière sur soi du fait des précédentes personnes à l’avoir porté. Si vous ne me croyez pas, allez demander à Angel Di Maria ou Memphis Depay. Le champion d’Europe 2016 a fait très rapidement de lui un nom déposé. Il a sorti une ligne de sous-vêtements CR7 Underwear puis a enchainé les différents contrats publicitaires. D’ailleurs sa collaboration avec Nike dure depuis maintenant plus d’une décennie, chaque footballeur a déjà porté une paire de Nike Mercurial, LE modèle signature de CR7. D’ailleurs sachez qu’il à un contrat à vie avec le géant américain qui lui offre entre 20 & 25 millions de dollars par ans.

Messi lui est chez Adidas depuis autant de temps, il touche environ 10M par an avec ses divers contrats pub (Adidas, Lay’s, Pepsi …). Tout le monde a déjà fait la célébration de Messi après un but, à savoir les deux doigts pointés vers le ciel ou encore montrer son maillot aux fans adverses. Même si, là-encore, selon moi son confrère a bien plus laissé son empreinte. Le « Calma ! Calma ! » « Ici c’est chez moi » ou encore le désormais légendaire « Suuuuu » viennent affirmer que les célébrations sont l’un de ses points forts.

Mike.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :