Dans les Yeux de Mike

Merci Agent Memphis !

Bonjour à toutes et à tous ! Mince ça fait très longtemps que je n’ai pas écrit une chronique avec autant d’enthousiasme. Bon, faisons un petit pacte : pour me rattraper des précédentes, je vous en offre une très conséquente.

Donc dans le volume d’aujourd’hui nous parlerons de Mario Balotelli, de la semaine compliquée pour les grosses cylindrées européennes et de Memphis Depay. J’espère que vous avez du temps devant vous car en ce qui nous concerne : C’est parti !

     Quelle semaine de football nous avons eu ! Le Paris SG, le FC Barcelone, Le Bayern tous défaits à l’extérieur tandis que le Real Madrid a été tenu en échec à domicile face aux andalous du Bétis Séville. Le mano à mano entre Liverpool et Manchester City continue en attendant l’affrontement entre les deux équipes ce dimanche 10 Novembre sur les antennes de RMC Sport 1 & Canal + Sport à 17h30. Les Mancuniens ont actuellement 6 points de retards sur le vice-champion 2019. Autant dire que nous pouvons d’ores et déjà parler de tournant dans la saison.

Si l’on peut parler de simples erreurs de parcours pour le club bavarois ainsi que pour le PSG, la suprématie du Barça sur les terrains de Liga s’estompe de plus en plus. Alors oui, sur les onze derniers championnats il y a huit victoires catalanes mais nous sommes bien loin du tiki-taka prôné par Josep Guardiola ou encore de la version modernisée que prônait Luis Enrique en 2015. Une équipe beaucoup trop Messi-dépendante, avec des recrues qui peinent à retrouver leur niveau de jeu d’antan, un entraineur souvent remis en question en coulisse … Espérons pour les supporters Cules que leur club de cœur arrivera à redresser la barre auquel cas, le seul trophée soulevé en fin de saison pourrait n’être qu’une maigre coupe d’Espagne.

     En Italie, le racisme dans les stades poursuit son chemin vers le Scudetto. Des piteuses amendes et des excuses à répétition ne peuvent guère espérer stopper ce fléau. Matuidi, victime l’an passé de cris racistes à Cagliari, a vu cette affaire faire le tour des réseaux sociaux mais sans suite. Romelu Lukaku, arrivé cet été en Italie, victime de cris de singes par ses propres « supporters » et il y a quelques mois par les mêmes ultras de Cagliari. Sachez pour la petite anecdote que le club n’a absolument pas été sanctionné et que les supporters de l’Inter (club du belge) ont fait un communiqué pour dire en gros « Allez Rom’, voyons tu ne vas pas te vexer pour ça quand même ?! Ce que t’as entendu n’a absolument rien de raciste, c’est juste une façon de te déconcentrer ! T’es vraiment un chouilla susceptible ! »

Dans la ville de Milan il y a deux gros clubs, le Associazione Calcio Milan & l’Inter(nazionale) Milano. Le premier joue en rouge et noir et le second en bleu et noir. Le deuxième cité fût crée parce que les étrangers étaient refusés dans le premier, d’où le nom, du coup. Donc a posteriori agir comme cela, je ne pense pas que ce soit réellement conforme à la mentalité du club.

Le plus récent et le plus « habitué » à tout cela c’est Mario Balotelli. Lors du match déroulé hier après-midi, entre Hélas Vérone et son club de Brescia, le joueur excédé par les cris de singes à pris le ballon à la main et l’a dégagé dans les tribunes puis a voulu quitter le terrain avant d’en être dissuadé par ses co-équipiers et confrères. Aucune décision de l’arbitre. Super Mario finira par marquer un but en fin de match. La meilleure réponse.

     Abordons maintenant le dernier point de notre chronique, l’agent Memphis. Non, il ne s’agit pas de Nadine Memphis mais plutôt de Memphis Depay.

Le natif de Moordrecht est donc néerlandais et a 25 ans. Il insiste pour se faire appeler Memphis uniquement, Depay étant le nom de famille de son père, père qui a abandonné sa mère et lui lors de son enfance. Il rejoint l’Olympique Lyonnais en janvier 2017. A ce moment-là, tout le monde s’accorde à féliciter Jean-Michel Aulas pour avoir réussi à signer un futur crack qu’il fallait relancer.

En 119 matches, il a marqué 47 buts et délivré 40 passes décisives. Souvent décrié pour ses activités extra sportives, il jouît d’une image de garçon terrible. Rares sont les gros matches où le Batave est absent, les parisiens et marseillais s’en rappellent surement … C’est encore lui, avec 4 buts sur les trois derniers matches, qui a permis à l’OL de sortir définitivement de la crise de résultats dans laquelle le club gisait depuis août 2019. Si son leadership n’est plus à prouver, espérons que ces prises en mains de responsabilités aient convaincu son nouvel entraîneur, toujours en quête de capitaine.

En espérant vous avoir servi de la qualité, ce fût votre futur chroniqueur préféré …

Mike.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :