H I S T O R I Q U E

Mesdames, messieurs je suis bel et bien de retour. Avec un milliard de choses à vous raconter, concrètement en écrivant cette chronique, je sais de quoi je vais parler mais absolument pas comment. Mais bon, on verra bien comment ça se dégoupille. En attendant, la saison 2021/2022 est ouverte et comme toujours, vous êtes les bienvenus Dans les yeux de Mike.

L’équipe de Volley-ball aux JO de Tokyo

Cet été le BHV a montré qu’il était la meilleure chose qui soit arrivé à la France. Bien que le groupe Lafayette considère BHV comme sa poule aux oeufs d’or, il est question ici du Basket-ball, du Handball et du Volley-ball. Les hommes ont marqué l’histoire .. que dis-je l’Histoire en remportant respectivement l’argent, l’or et l’or à nouveau. Les femmes ne sont pas en reste du tout puisque les handballeuses sont championnes olympique et les basketteuses médaillées de bronze. Notre Teddy national a échoué aux portes de la finale mais a su se remobiliser afin d’aller chercher cette médaille de bronze et nous a donné rendez-vous à Paris 2024, j’en salive déjà ! Tout le gratin sportif, tous les médias du monde, tous les fans du monde entier, ici à Paris. L’épreuve de kanoé-kayak ainsi que celle d’aviron à la base de loisirs de Torcy (c’est officiel hein, je vous vois venir). Les médailles olympiques de Rénelle Lamotte & Mélanie de Jesus dos Santos, à domicile après leur échec à Tokyo … j’ai plus que hâte d’y être.

La dernière citée ne sera d’ailleurs pas totalement à domicile puisqu’elle s’entraine au Pôle France à Saint-Etienne. Mais promis, je mettrais le foot de côté et je jubilerai à chacune de ses voltiges quand bien même je ne comprends absolument rien à la gymnastique artistique. Et ce, malgré mes cours de Staps. 

Ceci étant dit, parlons du football. Vous savez ce fameux sport qui réunit des milliards de personnes à travers le monde, mais oui ce fameux sport auquel tout le monde peut jouer, mais je suis sur que vous voyez de quoi on parle. Oui, exactement le sport dans lequel les français ont été ridicules tout l’été. Tout à fait.

Ridicules à souhait. Tout d’abord lors de l’Euro Espoir, portés par le fabuleux tacticien Sylvain Ripoll, nos bleuets se sont fait sortir en quart de finale de la compétition, par les Néerlandais. Notre parcours en phase de poule a été, comment dirai-je, frustrant. En trois matchs de phases de poule, nous avons perdu qu’une fois. Quatre buts marqués pour un seul but concédé. Sincèrement notre génération était, sur le papier une des plus séduisantes mais le football ne se joue pas sur le papier. Frustré mais cela nous a donné encore plus envie de voir notre équipe A oeuvrer à l’Euro.

Surtout que « le fumier » est de retour ! Mister Charbon, j’ai dénommé monsieur Karim Benzema. Après cinq ans d’absences, le sélectionneur décide de lui faire de nouveau confiance. Malgré un penalty raté, tout semble prometteur avec ses collègues du front de l’attaque que sont Antoine Griezmann & Killian Mbappé. Puis ça paie, on sort du groupe de la mort, non sans mal mais premier quand même. Premier match à élimination face à la Nati. Tout semblait nous sourire, j’avais déjà rédigé ma demande de congé pour la finale mais la suffisance de notre équipe nous aura tué. Le dogmatisme de notre Didier national qui refuse de faire entrer le spécialiste des tirs aux but et Killian qui ponctue son match médiocre en ratant le tir au but décisif. La finale remportée par l’Italie, en Angleterre, face au Three Lions donna lieu à un triste spectacle. Les trois TAB manqués ont été manqués par des joueurs noirs, je vous laisse imaginer la suite. Des insultes dès la fin du match, des injures racistes dans la rue, le moindre noir qui passait était très vite susceptible d’être agressé. Un spectacle désolant. Ceci étant, du côté de la Squadra Azzura la réussite fût totale. Après avoir raté la Coupe du Monde 2018, Roberto Mancini a entrepris un travail de fond. Une nouvelle génération est arrivée, un travail sérieux sur fond d’humilité a été correctement réalisé, les voilà désormais à la cinquième place du classement FIFA et sur le toit de l’Europe. Sir Alex Ferguson ou encore Michael Jordan disaient « L’attaque fait gagner des matchs (lever des foules) mais la défense te fait gagner des titres. » alors comment parler de cette Italie sans mentionner leur défense inoxydable et surtout leur gardien, GiGi Donnarumma.

Considéré par bon nombre comme la future légende à ce poste, le joueur âgé de 22 ans affiche déjà des statistiques plus qu’éloquentes. En effet, il n’a jamais encaissé plus de deux buts dans le même match avec sa sélection. Titulaire indiscutable de l’AC Milan et de facto, habitué à l’exigence d’un top club européen, libre tout contrat, possédant une valeur marchande colossale, l’opportunité de marché était trop belle pour que le PSG ne fonce pas dessus. Le club parisien se retrouve donc dorénavant avec deux gardiens de classe mondiale dans ses rangs, tandis que certains se content depuis dix ans de Mandanda ou encore Lopes. Le slogan du club du 16è arrondissement est « Rêvons plus grand », pour se le permettre le club à eu au nez et à la barbe du Barça le joueur néerlandais, Wijnaldum. Ce qui a fait pencher la balance ? L’argent. Le projet sportif était intéressant dans les deux clubs, mais l’état désastreux des finances catalanes ont permis au PSG de rafler la mise. Puis comme c’était pas assez, ils ont pris l’un des joueurs, si ce n’est le joueur le plus sous-côté à mon gout, le lion de l’Atlas : Achraf Hakimi. Pour 60 millions seulement. Ici aussi, les finances calamiteuses expliquent cela et la vente de leur meilleur buteur, le joueur qui leur a permis de décrocher le Scudetto, Romelu Lukaku pour 115 millions. On a souvent dit que ce club manquait de leader et ce qu’il l’empêchait d’atteindre le graal en coupe d’Europe. Action, réaction. Qui est le meilleur dans ce domaine ? Sergio Ramos ? Boum grosse offre, vidéo bleue, le champion de (il a tout gagné lol) est au PSG. Et comme si cela ne suffisait pas, les dirigeants se sont fait un petit plaisir, d’un mètre 69. Lionel Messi. 

Il jouera donc en Ligue 1, la Pulga nous fera cet honneur. Un championnat rempli de promesses avec un changement de philosophie chez les coachs. Fini le « Le plus important c’est les trois points. » dorénavant c’est du football total. On gagne parce que l’on joue mieux que l’adversaire. « Bordel que pied ! » Pour paraphraser l’autre. Ceci dit hormis Paris, les grosses cylindrées peinent à se lancer. Marseille, qui semble le plus en jambe à l’heure actuelle, possède quatre points en deux matchs tandis que Lyon, Monaco et Lille ne comptent eux qu’un vulgaire point. Les matches de ce weekend deviennent d’ores et déjà primordiaux pour ces clubs. 

De toute façon, on sera là la semaine prochaine pour en discuter et se moquer de certains. On parlera du contrat de Mbappé, de Lewangoalski, de City, du Barca nouvelle formule et forcément de l’actualité à ce moment-là. Ce fût un énorme plaisir que de vous retrouver et j’espère que cette année vous serez encore plus nombreux à apprécier ces papiers.

Gros bisous, vous revenez quand vous voulez ici,

Dans les yeux de Mike. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s