Timal a mis le feu à l’Olympia !

Initialement prévu le 5 Février, le rappeur originaire du 77 a enfin pu fouler la légendaire scène de L’Olympia (Covid oblige). Un public survolté, une énergie rarement vue et des invités d’exceptions, le contexte était parfait pour que cette soirée reste dans les mémoires. J’ai eu la chance d’avoir pu y assister (et au premier rang). Voici donc, le compte-rendu de cette soirée d’anthologie. 

Trop chaud, Caliente et Arès… A en juger par le nom de ses projets, un concert de Timal ne peut fatalement pas se passer dans un calme froid et olympien. Et cette date à l’Olympia n’a pas transgressé à la règle ! Avant même l’arrivée sur scène de la star de la soirée, la température est montée en flèche lorsque Fresh La Douille s’est présenté pour la première partie. Ses rimes et ses flow assassins ont allumé les premières mèches pour enflammer le public. Et comme le rap est aussi une histoire de famille, c’est Hvmanyy, le petit frère de Timal, qui a repris le flambeau pour conclure cette première partie.

Après une interlude d’une petite vingtaine de minutes, les lumières de la salle se sont éteintes, le décor s’est allumé et Timal faisait son entrée dans un vacarme assourdissant. Et comme si le champ lexical de la chaleur n’était pas assez présent, le concert a bien évidemment débuté avec le morceau Fuego issu de son dernier projet, Ares. A partir de cet instant, la soirée était lancée et le public hurlait les paroles de chaque morceau. Voir un artiste en concert c’est bien.. Mais quand des invités de grande classe se joignent à la fête pour performer les featurings, c’est encore mieux ! Le premier guest à se présenter portait le nom de Tiitof. Le rappeur martiniquais est venu interpréter son couplet sur le morceau Ouuw.

  • ISK et Timal : Concert à l’Olympia du 25 Juin 2022, photo prise par Enzo Papaegaey pour TRUSTMAG
  • ISK : Concert à l’Olympia du 25 Juin 2022, photo prise par Enzo Papaegaey pour TRUSTMAG
  • Gazo et Timal : Concert à l’Olympia du 25 Juin 2022, photo prise par Enzo Papaegaey pour TRUSTMAG
  • Gazo : Concert à l’Olympia du 25 Juin 2022, photo prise par Enzo Papaegaey pour TRUSTMAG
  • UZI & Timal. : Concert à l’Olympia du 25 Juin 2022, photo prise par Enzo Papaegaey pour TRUSTMAG

La suite du concert était une alternance de morceaux solo et de featurings. Se sont présentés ISK et UZI sur T’abuses, Benab pour RS3, Leto pour Week-End, Captaine Roshi sur Fast Life et évidemment Gazo pour le morceau Filtré qui vient d’être certifié platine, ce qu’ils n’ont pas manqué de célébrer sur scène. Avec un tel casting, le public devenait fou sur chaque morceau et il avait bien raison. Chaque coup de basse résonnait comme un séisme, une onde de choc accentuée par l’énergie de Timal et des invités. L’atmosphère et l’ambiance étaient brûlantes, c’était du jamais vu pour ma part. Sur certains morceaux comme Gang, Filtré ou encore Arrivant, rester debout tenait de l’exploit tant la foule sautait et se bousculait.

Pour témoigner de cette chaleur ambiante, les vigiles se pressaient pour faire distribution d’eau entre chaque morceau parce que pour certains, le malaise n’était pas loin ! Et si l’on se recentre sur la performance de l’artiste, Timal dégage vraiment une énergie difficilement comparable. Chaque phrase, chaque rime, chaque mot sont interprétés de façon à totalement emmener le public avec lui, dans son univers, et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’art de la scène est un art qui n’a plus de secrets pour le jeune homme issu de Saint-Denis. Ce qui est d’autant plus impressionnant qu’il n’aura 25 ans qu’en Juillet.

Timal : Concert à l’Olympia du 25 Juin 2022, photo prise par Enzo Papaegaey pour TRUSTMAG

Pour avoir assisté à plusieurs concerts de Rap et même de Rock, je ne crois pas avoir déjà expérimenté une expérience similaire. C’est un mot qui revient souvent mais l’énergie dégagée était unique en son genre. Le fait que le concert ait été repoussé a peut-être contribué à faire grossir l’attente et la pression chez les fans qui ont pu tout libérer pendant le concert. Quoi qu’il en soit, cette soirée restera un souvenir plus que mémorable pour moi, le reste du public mais aussi pour les artistes, sans aucun doute. A noter qu’aucun cas de piqûre n’a été déploré après le concert, laissant espérer un ralentissement voire un arrêt de ce terrible phénomène apparu depuis le début de l’année. 

3 albums, presque une trentaine de feats, des certifications sur chaque single et chaque projet, et tout ça à seulement 24 ans. Tout passionné de rap se doit de suivre avec attention la suite de la carrière de Timal. Quand je vois ce qu’il est capable de faire à l’Olympia, une salle de 2000 personnes, je ne peux m’empêcher de l’imaginer faire un Zénith, un Bercy voire un stade, pourquoi pas. Il est encore jeune et très productif depuis ses débuts en 2016. J’ai extrêmement hâte de découvrir ce que le futur lui réserve ! A titre personnel il va me falloir encore quelques jours pour me remettre complètement de mes émotions…

Enzo Papaegaey

Catégories :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s