Alors, cet été ?

SAAAAAAAALUT ! La famille, ça va ? Alors, cet été ? Cool ou pas ? Qu’avez-vous fait durant ces deux longs mois de vacances ? Nous ? On a travaillé pour vous et profité un peu quand même… Alors, on a décidé de vous faire un récap de notre été avant d’entamer cette dernière partie de l’année. Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas d’un article ou même d’une interview mais juste un récit de nos « vacances » pour vous. Nous allons parler rencontre, découverte et projet. WAHOU ( cc Jeny aka Lana hair) ! Quelle programme géniale ! Allez, on y va !

Un été synonyme de Soleil, festival, joie, terrasses éphémères, événements gratuits. Et puis, il y avait nous cherchant sans cesse le bon plan qui ferait de votre été, un été inoubliable.

Au début de cet été, nous étions remplis d’ambitions et de promesses pour vous faire passer le meilleur été qui soit mais… Tout ne s’est pas passé comme prévu.

Non, rassurez-vous, il y a eu le fameux Trust’sortie, quelques Trustmag l’actu et il y a eu un peu de nous. Et oui, il y a eu un peu beaucoup de nous, on a parlé politique, polémique et on a beaucoup donné notre avis : Christine Angot, François de Rugy etc… On ne vous a pas laissé sans le « un peu de nous » pour votre été.

On a innové avec le Trust’Sortie ainsi qu’avec notre mag d’actu,Trustmag l’actu. On ne voulait pas vous laissez seuls tout ce temps tout de même ! On a essayé le micro-trottoir avec notre premier « A vous » … Bon, on réfléchit encore à faire un second numéro avant les fêtes.

Durant cet été, on a beaucoup travaillé pour vous et pour votre plaisir : rencontre de stylistes, designers, makeup artist, data scientist et pleins d’autres personnes encore.

Kheira créatrice du e-shop « Un temps pour elles Paris »

La rencontre qui a marqué notre été celle de fondatrice du e-shop « Un temps pour elles Paris » et de Guetchly la créatrice du e-shop « Guetchly shop« . Ces deux jeunes femmes, nous ont marqué par leur accessibilité ainsi que leur bienveillance.

Ce fut une rencontre inattendue puisqu’au départ ce jour-là, nous devions rencontré la créatrice de ViellePie. Nous avions donc rendez-vous au Vide dressing des Princesses au Syrah Café. Vide dressing auquel participer des professionnels et des particuliers. L’accueil y était très chaleureux et assez conviviale, on a passé un beau moment de partage ensemble.

Ce fut un plaisir de rencontrer ces jeunes femmes entreprenant avec entrain. On espère pouvoir très prochainement travailler avec elles.

So, en plus de ces rencontres enrichissantes, nous avons énormément suivi l’actualité ! Nous n’avons pas chômé et avons beaucoup de choses à vous raconter …

Mais comme tout le monde, nous avons profité de l’été entre les soirées à la Wanderlust, le cinéma en plein Air de La Villette ou encore la coupe du monde de football féminine, il y avait de quoi faire ! On espère que vous vous êtes bien amusé durant cette été ! Nous espérons que vous vous êtes suffisamment reposés pour revenir en forme en ce mois de Septembre !

Nous, nous sommes prêt mais nous avons besoin de vous ! Vous parce que vous êtes la force de Trustmag qui avance grâce à vous et pour vous ! C’est donc avec vous que nous voulons continuer ce chemin que nous avons débuté ensemble il y a plus de 9 mois.

Votre soutien est essentiel ! Nous comptons sur vous !

A très bientôt,

L’équipe Trustmag.

Les Pensées de Queenyy : Cœur en débris

Il y en moi depuis bien longtemps ce sentiment bien enfuit qui malgré les années ne disparaît pas.

Dois-je lui pardonner par obligation et ne plus y prêter attention ou au contraire laisser cela me ronger.

Cela me consume, me détruit.

Me dire que j’aurai pu y être.

Ça aurait pu m’arriver.

J’me demande si j’ai raison d’avoir une telle colère en Moi.

On me demande de pardonner, de ne pas laisser tout cela me consumer de l’intérieur.

Ayant depuis ma plus tendre enfance, cette manie de tout garder pour moi.

Ils ne se rendent pas compte à quel point tout ceci m’a touché.

Je n’appelle pas, je n’essaie pas d’arranger les choses.

Croyant avoir tourné la page, j’avance.

Un beau jour, je comprends que tout n’est qu’illusion. Cette carapace en reconstruction est en réalité que poudre aux yeux.

Trompe l’œil cachant l’énorme iceberg qui contrairement à la Banquise ne fond point.

Un cœur brisée qui pense réellement être en voie de guérison et se rend compte que tout s’aggrave.

Ambivalence rongeant cœur en débris.

Dois-je considérer dans le cas présent le pardon comme une libération ou comme une condamnation ?

Pardon libérateur pour cœur en débris

Pardon condamnant cœur en débris à errer sans but.

Les pensées de Queenyy : A vous mes sœurs…

À vous mes sœurs,  

J’me disais que je ne devais pas être blessé que vous parliez toujours avec lui puis j’ai réfléchi et j’me suis dit que finalement c’est moi qui est censée être votre ami.

Quand je dis le sang c’est pas pour rien, je vous aime réellement comme si on avait le même sang.

Je ne comprends pas que vous soyez ami avec lui.

Je ne comprends pas que vous lui trouviez des qualités.

Je ne conçois pas que vous veniez me dire qu’il a changé.

J’ai mal à croire que vous arriviez à rigoler après ce qu’il m’a fait.

Vous m’direz que non c’est pas pareil, que oui j’ai ma part de responsabilité.

Je n’ai pas dit le contraire mais l’amour désolé de vous l’apprendre ça ne se contrôle pas.

Je ne demande pas que vous compreniez mais juste que vous admettiez qu’il est complexe pour moi de vous voir rire avec lui.

Pour moi une amitié, c’est être présent dans les hauts et dans les bas même lorsque l’un de nous se trompe, lui remonter les bretelles sans l’accabler.

Mon cœur est bien trop meurtri, je n’arrive pas à guérir.

J’essaie réellement mais rien y fait j’ai mal.

Mourir je ne veux plus mais vivre comme ça je ne peux plus.

Sûrement que vous direz que j’abuse peut-être mais bon c’est que je ressens.

Traîner dans sa ville concrètement je ne peux plus j’ai essayé mais j’y arrive pas.

Je vous aime mais je peux pas être dans le même entourage que lui c’est impossible.

Queenyy.

Les Pensées de Queenyy : Etre irremplaçable ?

J’me suis posée une question : sommes-nous irremplaçables ?

La réponse semble inévitablement négative mais en réalité c’est plus complexe que cela.

La notion d’irremplaçabilité dépend de la relation que nous tissons les uns avec les autres.

Un être tant aimé ne peut être remplacé ni même égalé puisque notre vision de lui est idéalisé.

Lorsque l’on tisse une relation très forte, très fusionnelle et qu’elle reste sur pause. En d’autres termes, elle n’a pas de point de final, on n’a pas le temps de redescendre et de voir les mauvais côtés de l’autre. On garde en nous une image sans faille de l’autre qui nous empêche de l’oublier .

L’être aimé devient alors dans notre esprit notre idéal qui par conséquent est irremplaçable.

Lorsque l’on perd une personne qui comptait énormément pour nous l’être devient irremplaçable.

L’irremplaçabilité d’une personne est uniquement dû au souvenir que l’on a d’elle , Sur l’empreinte qu’elle laisse dans nos vies.

Cette notion est donc tout à fait subjective vue qu’elle dépend de nos interactions avec les autres.

Personne n’est réellement irremplaçable si ce n’est dans l’esprit d’un être cher.